testimonials-fr

Jump to: navigation, search

Contents

Testimoniaux

Ce sont des histoires extraites de la liste de discussion des microformats, où les utilisateurs décrivent pourquoi ils trouvent les microformats si utiles et si incontestables.

Liz Dunn

J'ai écrit un petit essai sur mon blog personnel, sur les raisons pour lesquelles, j'apprécie, non, SUIS AMOUREUSE des microformats. Le but de cet essai était de faire que mes amis qui n'étaient pas super-impliqués dans les formats web, soient excités sur les possibilités des microformats. Je ne suis pas sûre que cela ait fonctionné, parce qu'une amie m'a laissée un commentaire qu'elle ne pensait plus pouvoir faire partie de l'audience de mon blog. Mais je ne vais m'arrêter d'écrire à propos des microformats !

Kevin Lawver

Mon intérêt personnel dans les microformats proviennent de ma paresse générale et de mon amour de la conformité. Je ne veaux pas avoir à penser comment baliser quelque chose tout le temps. Je pense que les microformmats peuvent faire un long chemin vers la standardisation de la façon dont nous balisons des contenus particuliers de données... Je travaille dans une société qui a une énorme collection de programmeurs répartis dans le monde entier. Si je peux leur dire à tous, "Hé, vous devriez baliser une critique ou un résultat de rechreche ou une liste de blogs de cette façon, et voilà la documentation," ils feront plus probablement ça, et nous gagnerons du temps pour la maintenance et la "découverte" de ce contenu.

Ernest Prabhakar

Organisation page web

Je suis reponsable du site web d'un groupe informel au travail. Le HTML dont j'ai hérité était un horrible bazar, et difficile à maintenir. J'ai réalisé qu'il était vraiment tout simplement comme une liste d'événements, de personnes et de ressources. Aussi, simplement pour éviter d'avoir à penser au design HTML, j'ai passé tout l'ensemble dans une collection de XOXO, hCards, et hEvents. Puis, afin de le faire ressembler à ce que je voulais, j'ai simplement ajouté (ou souvent volé :-) des déclarations de style appropriées.

Est-ce que j'aurais pu faire ça sans les microformats ? Véritablement non. Vous pourriez le faire, mais je ne pourrais pas le faire. Microformat a été la béquille pour m'aider à penser intelligemment à propos de CSS. Bonus, je peux désormais utiliser tous ces outils amusants pour extraire des vCards -- et afficher la totalité du site sous forme de présentation. Cool !

Format application personnalisé

Un de mes projets parallèles est de travailler sur un programme pour afficher des paroles pour des sing-a-longs (cad., services pour les lieux de culte). J'ai essayé tout un paquet de schémas XML différents, mais a) je n'étais pas certain d'avoir raison et b) il n'y avait aucun moyen dont je pouvais imaginer que beaucoup de gens les adoptent.

Puis j'ai découvert S5. J'ai brusquement réalisé que XOXO était le format parfait pour encoder les paroles (stanzas, lines, etc.). C'était si évidemment *juste* qu'il est trivial à évangéliser, plutôt que d'argumenter sur chaque dernier tag. Il est flexible, de façon que les personnes peuvent ajouter leurs propres métadonnées si besoin, et cela les socialise informellement plutôt que d'avoir à les pousser à travers un standard central (que je devrais maintenir). Il est aussi non intimidant, ainsi les personnes qui connaissent le HTML mais pas le XML (croyez-moi, il y en a beaucoup) se sentent à l'aise pour l'adopter. Pas mauvais. Mais attendez, il y a plus ! Ceci veut aussi dire :

  1. Il existe un moyen trivial de visualiser chaque fichier (navigateur), même sans mon application
  2. Le design peut être produit en utilisant CSS, ce qui veut dire trivial à personnaliser -- je n'ai pas besoin de fournir un outil.
  3. Je peux réutiliser les outils existants de visualisation HTML sur ma plateforme.

A ce stade, je ne peux pas littéralement imaginer tacler quelque site web ou problème d'application de format sans m'appuyer sur les microformats existants. C'est la route la plus rapide pour réussir toutes les choses dont je me soucie. Là où sortir une solution à 80% - maintenant - est la chose la plus importante. Si vous tranchez le 80/20 correctement, c'est véritablement seulement le top des 5% de consommateurs qui tournent véritablement dans les cas limites difficiles. La longue queue se soucie rarement -- certainement pas suffisamment de payer le coût additionnel.

Cela ressemble à optimiser du code source. Il est mieux d'écrire d'abord ça puis d'optimiser les hotspots, que d'essayer de préoptimiser ce que vous *pensez* ce que seront les problèmes.

testimonials-fr was last modified: Wednesday, June 28th, 2006

Views